Untitled

Le minimalisme, source de bonheur

Nombreux sont ceux qui voient le minimalisme comme un effet de mode, se traduisant par une décoration froide et impersonnelle. De grands espaces épurés ressemblant à des pages de magazine où ne traîne aucun jouet, aucune chaise d’enfant (tiens, tiens, tous les minimalistes seraient-ils donc célibataires et sans enfants ? Pas si sûr …*).

Si certains d’entre vous partagent cette opinion, j’aimerais vous livrer mon point de vue. Et si une seule personne parmi vous est convaincue par ma vision des choses alors j’aurai remporté mon défi : vous sensibiliser aux bienfaits PSYCHIQUES du désencombrement PHYSIQUE.

Pour moi, le minimalisme, c’est plus que du design, c’est un MODE DE VIE. Une vie simplifiée, focalisée sur l’ÊTRE plutôt que sur l’AVOIR et le FAIRE. Ma vision personnelle du concept tient en ces quelques mots : une diminution du nombre de possessions pour une simplification des tâches ménagères. « Pour quoi faire ? », me direz-vous. Et bien pour VIVRE, bien sûr ! Pour ne pas avoir à dépoussiérer chaque semaine une collection de petits chats en porcelaine, pour ne pas avoir à déplacer 4 piles de documents pour retrouver 1 facture sur la table de la salle à manger (d’ailleurs, est-ce bien leur place ?), pour ne pas passer tous les week-ends à faire 7 ou 8 lessives. En résumé, pour GAGNER DU TEMPS.

Là, je vois que ça commence à vous intéresser … Maintenant, vous aimeriez savoir comment faire. C’est relativement simple : regardez chaque objet de votre maison et demandez-vous si celui-ci vous met en joie, est utile, en bon état … Si la réponse à l’une de ces questions est NON, alors cet objet n’a AUCUNE raison de rester chez vous. Tout y passe : la paperasse, les vêtements (quelle joie de pouvoir créer sa garde-robe capsule*), la vaisselle, le linge de maison, les jouets, … Cela pourra paraître long, fastidieux et démotivant au vu de l’ensemble de vos possessions. Courage, persévérance et organisation sont les mots-clés du désencombrement. La justesse aussi. Être honnête avec soi-même est l’une des conditions sine qua non pour trier DEFINITIVEMENT. Une fois le tri opéré, que faire de tous ces TRUCS ? Plusieurs solutions s’offrent à vous : vendre, donner, recycler, jeter. Ensuite vient ce moment de plénitude où le VIDE nous EMPLIT de joie et de bonne énergie, nous rend satisfait de nous-même, reconnaissant du travail accompli …

Ce travail d’envergure demande de la rigueur mais permet d’accéder à la seule chose finalement qui ne s’achète pas : le BONHEUR.

* Pour info, je suis minimaliste ET maman de 2 enfants.

** Définition selon Zita Home : « Constituer un ensemble réfléchi de vêtements qui s’assemblent les uns avec les autres, en privilégiant la qualité à la quantité. Réduire la quantité de ses vêtements en ne conservant que les pièces qui nous mettent en valeur (par la couleur, la forme, etc.) et pouvant être combiner les unes aux autres. Sur le long terme, il ne s’agit pas uniquement d’avoir une garde-robe agréable à regarder mais surtout de savoir exactement ce que nous possédons).

Marjorie Porignaux, Coach et Home Organizer à La Vie Enchantée

17/03/2018

Untitled

« Je tiens à te remercier car tu as insufflé ce nouvel élan chez moi et ça fait du bien. » (S. K.)

Untitled

« Depuis le premier atelier Parents zen, enfants zen, j’ai appris à lâcher prise sur certaines choses qui n’étaient pas essentielles et qui me rongeaient. J’ai expliqué aux enfants que pour mon bien-être et afin de pouvoir passer du temps avec eux, ils m’aideraient dans certaines tâches ménagères. J’ai aussi désencombré la maison de beaucoup de choses inutiles afin de pouvoir passer moins de temps à faire le ménage et plus de temps avec eux ou pour moi-même. Vu que je dois leur rappeler quotidiennement leurs tâches, je vais me mettre au tableau des routines ! Etant assez perfectionniste, j’ai enfin pu comprendre, grâce à Marjorie et aux témoignages des mamans, que je n’étais pas la seule dans le cas et cela m’a aidé à lâcher prise grâce aux conseils de chacune. J’ai supprimé certaines tâches comme le repassage de vêtements (sauf exceptions) 😉 » (J. F.)

Untitled

« Le premier atelier Parents zen, enfants zen m’a permis d’apprendre à déculpabiliser, à voir mon rôle de maman comme un apprentissage dans lequel l’erreur est permise. Adieu la maman PARFAITE ! Je suis repartie avec un plan d’action concret. Lors du second atelier, j’ai, en discutant, pu faire le bilan des choses que j’avais mis en place alors que, prise dans le tourbillon de la vie, je minimisais chaque petit pas de mon avancée vers un mieux-être familial. Le chemin est encore long mais je repars avec de nouvelles idées et actions à mettre en place. Je sais que je peux et que je vais y arriver !!!!! ». (C. F.)

Untitled

« J’ai rencontré à La Vie Enchantée des personnes hyper intéressantes qui m’ont donné des pistes pour mon cheminement personnel. Belle ambiance, haute fréquence vibratoire. » (V. H.)

Untitled

« Chacun s’exprime, parle de sa vie, de ses sentiments, sans avoir peur de se sentir jugée. » (E. D.)

Untitled

« J’ai découvert un atelier à La Vie Enchantée permettant de nombreux échanges et partages. J’y ai appris beaucoup de choses. Ce fut une superbe après-midi dans une endroit chaleureux, accueillant, je me suis sentie bien. J’ai apprécié la pédagogie de l’atelier avec de nombreuses piqûres de rappel, celui-ci m’a permis de comprendre plus de choses pour avancer ». (A. K.)

Untitled

« L’atelier Confiance en soi a rencontré mes attentes : rencontrer de belles personnes et échanges très productifs. J’ai appris beaucoup de choses : nouveaux contacts, échanges, conseils. J’ai pu m’exprimer librement. Ce fut une expérience très positive dans un lieu très convivial, avec une pédagogie super, calme, un atelier bien mené, ponctué d’excellents conseils. » (M. F.)